Mason London : le détournement anachronique